Westland Lysander

( RESTAURATION )

 

Le Westland Lysander, surnommé "Lizzie" par les pilotes connut son vol inaugural en 1936. Reconnu pour ses caractéristiques de décollages et d'atterrissages courts, on lui confia vite des missions spéciales en territoires occupés. En 1939, au début des hostilités, quatre escadrilles de Lysanders se trouvaient en France et étaient utilisées comme avions de reconnaissance et de localisation pour l'artillerie. L'un d'eux abattit le premier bombardier Heinkel au-dessus du corps expéditionnaire anglais dans le Nord de la France. Durant la retraite de 1940, il fut utilisé pour ravitailler les défenseurs de Calais. Le Lysander connaîtra différentes assignations tout au long de la guerre soit en Afrique du Nord, en Grèce, en Birmanie ou aux Indes. Il sera remplacé par des Tomahawks et des Hurricanes. Son affectation suivante en sera une spéciale. Pouvant décoller et atterrir dans peu d'espace, on lui confiera la Tâche secrète du transport d'agents en territoire occupé ou la récupération de ces agents ou encore de pilotes abattus en France. Il sera opérationnel de 1938 à 1944, période durant laquelle 1,425 exemplaires verront le jour dans les deux versions connues de cet avion.
Caractéristiques
Envergure : 15,24 m Moteur : Bristol Mercury XX
Longueur : 9,30 m Vitesse : 341 km/h
Hauteur : 4,42 m Armement : 4x 7,7 mm
227 kg de bombes

 

lysanderm.jpg (61846 octets)
lysanderma.JPG (66295 octets)

Escadrille No. 161, Tempsford, Angleterre, 1944